Faits divers

Plusieurs vols de pièces dans l’usine de Renault Cléon, un ex intérimaire suspecté

Un ex intérimaire de Renault Cléon, est suspecté d’avoir dérobé en 2014 un véhicule et de nombreux injecteurs dans l’usine Renault Cléon, près de Rouen. Ce dernier comparaîtra bientôt devant le tribunal correctionnel de Rouen. Et le montant du dommage est estimé à 400 000 €.

Les officiers de police de la brigade de répression de la délinquance automobile de Rouen ont arrêté un homme soupçonné d’avoir volé, le 30 juillet 2014, un véhicule Renault Master et 2 000 injecteurs au sein de l’usine Renault Cléon, près de Rouen. La somme des dommages serait évaluée à 400 000 €. L’identification de l’individu a été faite grâce aux images de la vidéosurveillance de l’entreprise, par les enquêteurs leur permettant de le soupçonner. Les policiers ont également identifié le véhicule dont il s’est servi au soir du cambriolage.

Il a utilisé en fait un badge pour entrer au site de la société. Le propriétaire de ce badge, a été placé en garde à vue depuis plusieurs jours. C’est également un employé eurois de Renault Cléon. « Il a indiqué qu’il avait égaré son badge et qu’il ne s’en était pas servi le soir du cambriolage, indique une source judiciaire.

Le premier suspect, âgé de 47 ans, ex intérimaire chez Renault Cléon, a été sorti, il y a quelques jours, de la maison d’arrêt de Rouen où il avait été interné pour un autre vol commis dans la Banque postale en août 2015. Questionné en garde à vue, il nie son implication dans le cambriolage de l’usine du constructeur automobile. Il est reparti en prison et recevra une convocation pour « vol par effraction » et sera face au tribunal correctionnel de Rouen le 24 juin prochain avec l’autre employé.

A propos de l'auteur

Philippe

Philippe

Fondateur du site. Formation de journaliste à Strasbourg, je suis retourné dans ma région dans laquelle j'ai grandi à la fin de mon cursus universitaire. Me voilà maintenant à partager avec vous sur Connexions-Normandie.fr