France - Politique

Brexit : La Grande-Bretagne oppressée par les pays fondateurs de l’UE

Plusieurs dirigeants européens sont sortis de leur silence et faire pression sur les britanniques. Plusieurs messages remis par les ministres des Affaires étrangères des pays membres de l’Union européenne.

S’étant réunis ce samedi dans la matinée, à Berlin, les six pays fondateurs de l’Union européenne à savoir : l’Allemagne, la France, l’Italie, la Belgique, le Pays-Bas et le Luxembourg ont demandé à la Grande Bretagne de lancer sans plus tarder le processus de sortir de l’Union comme a indiqué Frank-Walter Steinmeier en avertissant les britanniques sur toute esquisse de faire traîner les choses.

Quant au Premier ministre anglais, David Cameron, il a indiqué qu’il allait céder sa place en octobre à celui qui le remplacera et qui se chargera de négocier avec les autres pays membre (27). « Espérons qu’on ne joue pas à cache cache » a indiqué Jean Asselborn ; « nous commençons maintenant » a lancé le ministre des affaires étrangères français, Jean-Marc Ayrault. Ce dernier a indiqué à ses collègues anglais, qu’il était inopportun de faire traîner les choses.

Un autre message adressé par les six ministres des pays membres indique qu’il faut répondre à ce mal créé par le vote britannique avec différents thèmes déjà évoqués pour relancer le projet européen à savoir l’emploi, l’immigration, la sécurité…