Actualités Rouen

Les commerçants à Rouen s’organise depuis la promulgation de la loi interdisant l’utilisation des sacs

A partir du 1er juillet 2016, il sera interdit d’utiliser les sacs plastiques en caisse. Les usagers ne pourront en trouver. Mais cela n’a pas empêché les commerçants d’y faire face en devançant cette situation depuis de nombreux mois.

Désormais, on ne pourra plus trouver les sacs plastiques dans les commerces, mais pas totalement. En fait, il n’yaura que les cas plastique à usages unique dont la viscosité est située en dessous de 50 micromètres dont l’utilisation est prohibée. Par contre, les sacs plastique fins, qu’on utilise dans les supermarchés plus précisément au rayon fruits et légumes, sont acceptés début de l’année 2017. Ce sont désormais, les sacs « biosourcés » qui seront utilisés.

Cette annonce avait étonné les usagers, mais les commerçants avaient anticipé cette disparition en s’organisant.

L’ensemble des sacs plastiques fins proposés dans le commerce alimentaire font partie de cette mesure. « Nous avons été informés et nous avons pu trouver des solutions de substitution. « les commerçants de bouche ont pris de l’avance «  souligne Matthieu de Montchalin, président de l’association des commerçants et artisans de Rouen.

Des clients soucieux de l’écologie

Matthieu de Montchalin, qui gère aussi la librairie L’Armitière, a indiqué que les clients s’attèlent plus à la gestion de leurs achats : tous mes client ne s’intéressent pas aux sacs plastique »
Ce sont les communications concernant l’impact sur l’écologie mais également les réunions des grandes enseignes de supermarchés ont totalement impacté.

En fait, depuis de nombreux mois, les marques vendent des sacs plastiques recyclables en promettant de d’échanger les sacs plastiques de façon gratuite en caisse.

Résultat : le nombre de sacs de caisse a baissé de plus de 90% chutant de 10 milliards par an à 500 millions en décembre 2015.

Ecouler les stocks restants

Avant l’interdiction devait être actée à partir du 1er janvier, mais cette décision avait été ajournée d’abord en avril et enfin au 1er juillet 2016 afin de permettre de vider les sacs plastiques restants en stocks.

A propos de l'auteur

Philippe

Philippe

Fondateur du site. Formation de journaliste à Strasbourg, je suis retourné dans ma région dans laquelle j'ai grandi à la fin de mon cursus universitaire. Me voilà maintenant à partager avec vous sur Connexions-Normandie.fr