La Normandie Rouen

Un conseil municipal organisé contre le contournement Est de Rouen

Plusieurs villes à l’instar de Saint-Etienne-du-Rouvray et Oissel, proches de Rouen se sont réunies en vue d’organiser un conseil municipal extraordinaire au rond-point des Vaches. L’ordre du jour de cette réunion portait sur l’argumentation à tenir contre le contournement Est et permettre au public de s’exprimer.

Plusieurs personnes étaient venues assister à cette réunion extraordinaire au rondpoint des Vaches à Saint- Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime). Pour organiser ce conseil municipal s’est relié à une autre municipalité Oissel et toutes les deux voudraient tenir une argumentation contre le contournement Est de Rouen.

Plusieurs habitants

Cette réunion a vu l’assistance composée de plusieurs centaines d’habitants, mais également d’élus venus d’autres villes comme celles de Sotteville. Les personnes étaient assises sous le chapiteau, certains sur le parking du Carrefour Contact Marché. Il était d’abord question de présenter le projet à l’entame de la réunion. Par la suite, il les élus ont argumenté contre le contournement Est avec en plus, les débats sur la pollution, le passage des camions ou encore le péage. Ensuite, ce fut au tour du public de s’exprimer en donnant son avis.

Un contexte unique

L’organisation de ce conseil se fait dans une situation assez unique avec l’enquête publique concernant le contournement Est qui a été démarré, l’organisation de plusieurs réunions publiques sur le territoire en question, les conseils départementaux de Seine-Maritime et de l’Eure et celui du conseil régional ont discuté sur le projet pendant une séance plénière pendant la semaine et ont donné un avis adéquat.

Cependant face à cet avis, les personnes opposées se sont organisés et prévoient de créer lundi 27 juin, un groupement qui réunira les élus, les syndicats, des associations et partis qui sont hostiles au projet.

Qu’en est-t’il du contournement ?

Il s’agit en fait, d’une autoroute à péage longue de 41 km qui relie l’A28 au Nord et l’A13 aux environs d’Incarville (Eure) au Sud. Et d’après les estimations sur cette autoroute 30 000 véhicules pourraient circuler tous les jours. Le cout de ce projet avait été évalué à 886 millions d’euros HT l’année passée. Et l’enquête publique prendra fin le 11 juillet.

A propos de l'auteur

Magalie

Magalie

Journaliste spécialisée dans la famille, l'enfance et l'éducation. Magalie ne loupera aucun évènement, et s'affiche fièrement pour Connexions-Normandie.fr lors de chaque évènement scolaire (kermesse, cross scolaire, voyages scolaires, etc.)