Actualités La Normandie

État d’urgence : surveillance des espaces touristiques, la Normandie sur le qui-vive

Le gouvernement et l’opposition se sont entendus sur la prolongation de l’État d’urgence qui s’étend sur six mois désormais. Ainsi, ces décisions sécuritaires s’appliquent aux espaces touristiques et aux événements importants.

C’est au cours de cette semaine que l’état d’urgence a été prolongé de six mois contre trois comme l’a indiqué le chef de l’État, François Hollande après l’attaque meurtrière de Nice commise par un terroriste d’origine tunisienne le 14 juillet 2016.

Les autorités normandes ont pris ces mesures au sérieux et l’appliquent déjà dans ses différentes communes et localités.

Mont-Saint-Michel

« Des réunions sont en cours avec les gendarmes et la sous-préfète d’Avranches, Claude Claude Dulamon, la sous-préfète d’Avranches (Manche), indique Marc Yreux premier adjoint et délégué à la sécurité à la mairie au journal local.

« Pour protéger environ quarante habitants nous avons mis sur eux quatre policiers municipaux. Un nombre important mais également insuffisant vu que tous les jours, il y a des familles et des touristes qui se baladent sur le mont-Saint-Michel. Ils sont parfois, à 15 000 personnes. Il ajoute qu’il est impératif, de renforcer la sécurité avec des gendarmes étant donné que « l’État est tendu depuis plusieurs mois ».

« Maintenant, il y a plus de renforts armés que d’habitude » souligne Marc Yreux, adjoint à la sécurité à la mairie du Mont-Saint-Michel.

Au niveau régional, une réunion a été organisée en présence des parquets, de la police et l’armée, sur décision de Nicole Klein, préfète de Normandie. Le but de cette réunion était de décider du fonctionnement des atouts du système sentinelle dont le niveau a été relevé en Normandie et l’utilisation de la réserve de l’armée.

Sécurité au niveau des plages

Le système de sécurité a été renforcé avec la présence de l’armée pour donner de la force au système sentinelle. D’ailleurs, plusieurs militaires ont été envoyés au Havre.

D’ailleurs, depuis juin, les autorités avaient envisagé armer les Compagnies Républicaines de Sécurité (CRS), les garants des postes de secours, et leur remplaçant sur les plages.

A propos de l'auteur

Anne-Sophie

Anne-Sophie

Co-fondatrice du Magazine - Passionnée de Culture et de cinéma, je partage sur le site de nombreuses actualités locales culturelles.