La Normandie

Le journal Paris Normandie placé en redressement judiciaire

Le quotidien Paris Normandie a été placé en redressement judiciaire suite à l’acceptation par le tribunal de commerce de Rouen d’un plan de redressement judiciaire pour la société normande d’information et de communication (SNIC) groupe de presse propriétaire de Paris Normandie

Six mois de sursis

Le tribunal de commerce de Rouen a validé le plan de redressement judiciaire ce vendredi 1er avril, pour la société normande d’information et de communication (SNIC) groupe de presse qui dispose six titres de presse quotidienne régionale (PQR) parmi lesquels Paris-Normandie, le plus célèbre et une régie publicitaire.

Le groupe a aussi bénéficié d’une période d’observation de 6 mois. Il s’agira pour l’entreprise de pouvoir faire lister dans un rapport son bilan économique, social et environnemental avant octobre prochain. L’entreprise doit également faire un plan de redressement pour identifier les visions de redressement suivant des ressources financières dont elle dispose.

De plus, de nombreux postes risquent d’être supprimés que ce soit du côté des journaux que du côté de la régie publicitaire. L’actionnaire majoritaire a indiqué que son entreprise compte supprimer 40 emplois, parmi lesquels, 33 dans les journaux et 7 à la régie publicitaire.

Le 25 mars passé, l’entreprise avait annoncé qu’elle voulait de se déclarer en cessation de paiement. Le tribunal de commerce de Rouen a enregistré cette décision.

A propos de l'auteur

Philippe

Philippe

Fondateur du site. Formation de journaliste à Strasbourg, je suis retourné dans ma région dans laquelle j'ai grandi à la fin de mon cursus universitaire. Me voilà maintenant à partager avec vous sur Connexions-Normandie.fr