France - Economie La Normandie

Le marché des biens de luxe rebondi en Normandie

En Côte d’Azur et à Paris les prix décollent surtout avec l’arrivée prochaine des traders et dirigeants suivant la City et surtout après le Brexit. Une tendance qui va boosté la demande sur un marché où les plus riches clients sont les russes, les chinois et les arabes.

Après avoir traversé une période difficile, l’immobilier de luxe normand est entrain de redécoller, bien que les acheteurs et les vendeurs soient obligés de revenir à la réalité surtout que la région est composée de châteaux, de manoirs et de maisons exceptionnelles.

Le plus intéressant dans tout ça c’est le prix. Des prix abordables qui font rêver.

« Toutefois, le luxe ne représente pas le prix. Tout le monde n’a pas la même perception et une petite maison disposant d’un emplacement favorable offrant une vue impressionnante peut avoir une valeur plus importante qu’une grande maison située dans un endroit moins plaisant.

La chose la plus important pour moi, c’est l’emplacement et une simple maison placée dans un cadre agréable peut devenir une maison exceptionnelle alors que le contraire est impossible » explique Anne Brajon, créatrice de Demeures côtières à Etretat, experte dans l’immobilier de bord de mer sur la Côte d’albâtre.

«  En partant D’Etretat à Varengeville-sur-Mer, à Vaucottes et Veules-les-Roses, cette région attire des riches parisiens et étrangers recherchant la pertinence et la quiétude, car elle a été protégée du tourisme de masse », souligne-t-elle. « De plus, dans ce secteur, la demande en bien de luxe n’a pas baissé, bien que ce soit un marché qui demande à être patient ».

Offre importante

« Alors que le marché est resté calme pendant de nombreuses années, tout montre que les choses reprennent », indique Gérard Saint-Albin, qui possède une agence « Pierre Flore » experte dans les maisons de luxe basée à Deauville, depuis plusieurs vingt-cinq ans.