France - Economie La Normandie

Sanofi compte supprimer plusieurs postes en Seine-Maritime et dans le Calvados

Le géant pharmaceutique Sanofi compte procéder à la suppression de 600 postes surtout à Lisieux dans le Calvados et au Trait en Seine-Maritime. Une annonce qui provoque l’inquiétude chez les syndicats.

Géant des laboratoires pharmaceutiques, Sanofi a indiqué a depuis plusieurs mois qu’il va supprimer 600 postes. Un plan de restructuration qui s’étendra sur trois ans dans plusieurs centres de production. En Normandie, ce sont 4000 personnes dispatchés sur quatre centres de production qui travaillent pour le groupe parmi lesquels, il y a deux sites en Seine-Maritime au Trait et à Saint-Aubin-lès-Elbeuf, et un autre site à Val-de-Reuil dans l’Eure et un centre de production à Lisieux (Calvados).

Les principales entreprises qui seront touchées par ce plan de suppression sont basées à Lisieux, un centre de production qui intervient dans la production de médicaments avec comme composé, le paracétamol et l’entreprise du Trait qui intervient dans la conception de médicaments injectables.

L’entreprise compte supprimer ces postes en proposant des départ anticipés et volontaires ou sur la base de financements de pré-retraites. Une mesure qui suscite l’inquiétude chez les syndicats et différents mouvements politiques.

A Lisieux, 14 postes ont été supprimés

Sur le site de Lisieux, ce sont 29 travailleurs sur 200 qui sont éligibles au départ. L’instance dirigeante indique qu’elle compte recruter entre 14 ou 15 intérimaires inexpérimentés, non formés. « En plus, la direction n’a pas prouvé son engagement par écrit » indique Thierry Van Boxstaël, délégué CGT.

Un bénéfice annuel de 7 milliards d’euros

Cette suppression d’emploi est également critiquée par le NPA de Lisieux-Pays à travers un communiqué qui a été publié il y a quelques semaines. A travers son plan de performance, le groupe pharmaceutique montre qu’il faut sacrifier un travailleur pour sauver un actionnaire pour pérenniser la réussite de ce projet ».

Ainsi, Sanofi veut utiliser tous les avantages qu’il a en sa possession.