Actualités France - Economie

Société Générale : le plan de réorganisation représente un danger pour les emplois, Emmanuel Macron appelé à la rescousse

La Société Générale a décidé de fermer plusieurs de ses représentations notamment celles installées à Rouen, Caen et en Normandie. Cette fermeture intervient dans le cadre d’un plan de restructuration. Cependant ce plan pourrait entrainer la suppression de plusieurs emplois.

Pour ce faire, deux députés PS de la Seine-Maritime Valérie Fourneyron et Guillaume Bachelay, ont envoyé une lettre au ministre de l’Économie, Emmanuel Macron, pour l’avertir, car d’après deux syndicats deux représentations risquent de mettre la clé sous le paillasson avec comme conséquence, la suppression de 250 postes plus précisément à Caen et Rouen. Au final l’Enterprise envisage supprimer 2000 emplois en France.

« Les choix ont certainement reposé sur les effectifs, la règlementation du patrimoine immobilier et le bassin d’emplois. Ainsi, à Rouen c’est 130 personnes qui risquent de perdre leur emploi et à Caen, 120. On peut dire que c’est regrettable qu’au solution n’ait été trouvée pour les représentations normandes surtout sur la Métropole Rouen Normandie habitée par 500 000 habitants et où l’entreprise emploie 270 000 personnes.

Si on considère que cette restructuration se fasse sans licenciement tout court, et que ceux-ci soient suivi d’indemnisations, validées par les syndicats fin mai, alors on pourra dire que « la décision prise par la banque aura un impact conséquent sur les travailleurs, l’aménagement du territoire et la Normandie« , indiquent Valérie Fourneyron et Guillaume Bachelay.

« Les conséquences seront d’ordre sociales pour les travailleurs qui seront obligées de se déplacer pour aller travailler vers d’autres régions éloignées de leur lieu d’habitation, des déplacements plus chers comme c’est le cas en Ile-de-France.

Les conséquences de ce réaménagement pourraient également avoir un impact sur la région car ce seront près de 250 foyers résidents dans la région qui prennent part à la vie associative de la région, aux activités scolaires… les retombées économiques portent sur le départ à Rouen d’un acteur majeur de la finance qui participe à l’économie portuaire qui emploie environ 50 mille personnes.

A propos de l'auteur

Philippe

Philippe

Fondateur du site. Formation de journaliste à Strasbourg, je suis retourné dans ma région dans laquelle j'ai grandi à la fin de mon cursus universitaire. Me voilà maintenant à partager avec vous sur Connexions-Normandie.fr